lundi 18 février 2013

Monument russe profané à Paris: manifestation de protestation

Monument aux soldats du Corps expéditionnaire russe à Paris (archive)
Le Collectif France Russie associé à la nouvelle Organisation NOVOPOLE ont manifesté samedi devant le monument aux soldats du Corps expéditionnaire russe ayant combattu pour la France lors de la Première guerre mondiale, qui avait été profané le 7 février dans le centre de Paris par des sympathisants des punkettes russes Pussy Riot.
Une vingtaine de personnes se réclamant des ces deux Associations, portant drapeaux russes et français se sont rassemblées samedi devant le monument pour déposer des fleurs. Un message fut lu par son Président André CHANCLU : "La semaine passée, vous le savez, ce monument a été la cible d'un Comité de soutien à ce trio féminin de chanteuses sans aucun talent qui s'est fait une publicité internationale sans aucun budget. La profanation de monuments mémoriels est un passe-temps réservé aux sectes sataniques ainsi qu'aux groupuscules marginaux, le fait qu'aucune arrestation n'ait été réalisée malgré la vidéo de surveillance du site, le fait que les élus parisiens d'Europe Ecologie Les Verts souhaitent que les membres de ce groupe glauque soient élevés au rang de Citoyennes d'Honneur de la Ville de Paris en dit long sur la collusion entre les coupables de ce forfait inqualifiable et le pouvoir en place. Au moment où le chef de l'état s'apprête à rencontrer les dirigeants russes, le spectacle est plutôt inquiétant, la France développe par le biais de ses médias et certains intellectuels une russophobie de plus en plus pesante. Pour la plupart, ces journalistes pétris de haine contre la Russie ignorent tout de ce pays magnifique, de son peuple attachant, de son histoire si intimement mêlée à la nôtre, ils déversent leurs tombereaux d'immondices pour répondre à une demande précise des atlantistes. Allons-nous accepter ces profanations longtemps ? Allons-nous éternellement fermer les yeux sur leurs dénigrements ? Nous sommes ouvertement déclarés amis de la Russie, nous sommes des fervents défenseurs du gouvernement russe. Pour nous, la politique menée par Vladimir POUTINE doit être un exemple, car avec lui, c'est une vision pacifique du monde qui s'offre à nous, un profond respect de l'autre sans vouloir développer ce que les Américains et leurs vassaux mettent en place dans le monde d'aujourd'hui et d'hier. Ceux-là jugent sans procès, ils lynchent, abattent sans aucun consentement populaire. Ils mettent des pays entiers en coupe réglée, ils font et défont les rois. Tantôt les voilà qui forment, financent et arment des groupes islamistes radicaux pour les combattre ensuite sans remord, sans remise en question de leurs méthodes d'apprentis-sorciers. Certes, ils ont tous les pouvoirs, notamment dans notre pays, certes, ils en profitent abusivement, ils modifient jusqu'aux fondements de notre société et de notre culture pour plaire à la frange la plus extrême de leur électorat. Qu'ils se méfient quand même, car à force de marcher indéfiniment sur les pieds du peuple, à force de mépriser et de faire taire les voix discordantes à leur concert international, un jour, la roue fera un tour et il sera alors impossible de freiner le ressentiment d'autant d'injustice, d'autant de frustrations rentrées depuis si longtemps. Aujourd'hui, nous crions notre indignation car le silence contrit ne résout rien et nous mettons solenellement en garde ces ennemis de la Russie, en France, en Europe, des voix s'élèvent, des poings se serrent. Vive l'Amitié Franco Russe ! Slava Rossia !"puis la lettre adressée au Collectif France Russie par Monsieur ORLOV, ensuite une minute de silence fut observée afin d'exprimer leur indignation dans la dignité face à cet acte de profanation.
L'ambassade de Russie à Paris avait déjà envoyé une note au ministère français des Affaires étrangères et des lettres de protestation à la mairie et à la préfecture de police de Paris. Cet acte barbare "est un outrage à la mémoire des soldats russes qui ont combattu pour la France au début du XXème siècle", selon le chef de la mission diplomatique russe Alexandre Orlov.
Le 7 février dernier, des sympathisants du groupe punk-rock féministe russe Pussy Riot ont peint la statue en plusieurs couleurs et ont écrit "Free Pussy Riot" (Libérez les Pussy Riot) sur le monument. Deux des cinq membres du groupe Pussy Riot purgent actuellement une peine de deux ans de colonie pénitentiaire pour avoir improvisé une "prière punk" devant l'autel de la cathédrale du Christ Sauveur, la cathédrale principale de Moscou.
Inauguré le 21 juin 2011, le monument est consacré au Corps expéditionnaire russe dépêché par l'Empire russe afin de soutenir la France lors de la Première Guerre mondiale. Le Corps expéditionnaire russe comprenait 45.000 soldats et officiers organisés en quatre brigades, dont deux, fortes de 20.000 militaires, ont lutté sur le front franco-allemand en Champagne, aux côtés de la France, en 1915-1918. Les combats acharnés ont coûté la vie à plus de 5.000 soldats du Corps expéditionnaire qui a reçu le nom de "Légion russe d'honneur". En 1917, année de la révolution russe, les brigades ont été dissoutes mais plus de 1.000 volontaires se sont engagés dans les troupes des Alliés.
Samedi 16 Février à 14h.00 sous un soleil radieux nous nous sommes rassemblés pour apporter notre soutien au peuple russe et montrer notre colère consécutivement à la profanation du monument en mémoire des soldats et officiers du corps expéditionnaire russe venus se battre et sacrifier leur vie pour plus de 5000 d'entre eux sur le sol de FRANCE entre 1916 et 1918.
Ce Comité de soutien aux Pussy Riots dont le forfait a été filmé par les caméras de surveillance de la Ville de PARIS sera-t-il poursuivi comme il est logique qu'il le soit ?
Les officiels qui se sont joints à nous samedi dernier en doutent, nous allons suivre tout cela de très près, le Président Hollande doit se déplacer très prochainement en RUSSIE, il devra donc apporter la preuve que son Ministre Emmanuel VALLS fait correctement son travail, nous veillerons à ce que les auteurs de ce forfait soient punis sévèrement.
Dans le cas contraire on aura la preuve évidente que dans notre pays il y a bien deux castes distinctes, les proches du pouvoir actuel qui peuvent tout se permettre et les autres ...

lundi 11 février 2013

Pour ceux qui croient encore à l'angélisme des Etats-Unis :


Le Programme HAARP

HAARP: Il faut se méfier des expérimentations de guerre climatique réalisées par l'armée des États-Unis

Créé en 1992, HAARP, basé à Gokona en Alaska, est un réseau d'antennes de forte puissance qui transmettent par ondes radios haute fréquence, d'énormes quantités d'énergie dans l'ionosphère (la couche supérieure de l'atmosphère). Leur construction a été financée par l'US Air Force, l'US Navy et l'Agence pour les projets de recherche avancée de défense [Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA)]. Exploité conjointement par le Laboratoire de recherche de l'Air Force et le Bureau de la recherche navale, HAARP constitue un système de puissantes antennes capable de créer «des modifications locales contrôlées de l'ionosphère». Selon son site Internet officiel, www.haarp.alaska.edu , HAARP sera utilisé «pour induire un petit changement localisé dans la température de l'ionosphère afin que les réactions physiques puissent être étudiées par d'autres instruments située sur le site ou à proximité du site de HAARP.»
Mais Rosalie Bertell, la présidente de l'Institut international des affaires de santé publique [International Institute of Concern for Public Health],a déclare que HAARP fonctionne comme «un gigantesque appareil qui peut causer d'importantes perturbations dans l'ionosphère, ce qui crée non seulement des trous, mais de longues incisions dans la couche protectrice qui empêche les radiations mortelles [en provenance de l'espace sidéral] de bombarder la planète.»

Le physicien Dr Bernard Eastlund l'a appelé «le plus grand appareil de chauffage de l'ionosphère jamais construit.» HAARP est présenté par l'US Air Force en tant que programme de recherche, mais les documents militaires confirment que son objectif principal est « d'induire des modifications ionosphériques » en vue de modifier les conditions météorologiques et de perturber les communications et les radars.

Selon un rapport de la Douma d'État russe: «Les plans étasuniens visant à réaliser des expériences à grande échelle sous le Programme HAARP [et] de créer des armes capables de rompre les lignes de communication radio et les équipements installés sur les engins spatiaux et les fusées, provoquent de graves accidents dans les réseaux d'électricité et dans les oléoducs et les gazoducs et ils ont un impact négatif sur la santé mentale de régions entières.»

Une analyse des déclarations émanant de l'US Air Force nous fait penser à l'impensable: les manipulations clandestines de phénomènes météorologiques, des communications et des réseaux d'électricité comme arme de guerre mondiale, permet aux États-Unis de perturber et de dominer des régions entières. La manipulation météorologique est l'arme préventive par excellence. » Elle peut être dirigée contre des pays ennemis ou des « pays amis » à leur insu et être utilisée pour déstabiliser les économies, les écosystèmes et l'agriculture. Elle peut également déclencher des ravages sur les marchés financiers et les marchés de produits. La perturbation dans l'agriculture crée une plus grande dépendance de l'aide alimentaire et des grains de céréales de base importés des États-Unis et d'autres pays occidentaux.

HAARP a été élaboré dans le cadre d'un partenariat anglo-étasunien entre Raytheon Corporation qui possède les brevets de HAARP, l'US Air Force et la compagnie British Aerospace Systems (BAES).

Le projet HAARP est l'un des nombreux projets de collaboration dans le domaine des systèmes d'armement entre les deux géants de la défense. Le projet HAARP a été lancé en 1992 par Advanced Power Technologies Inc (APTI), une filiale de la société Atlantic Richfield (ARCO). APTI et ses brevets HAARP ont été vendus en 1994 par ARCO à E-Systems Inc. E-Systems Inc, engagé par contrat pour la CIA et le Département de la défense des États-Unis, est équipé du "Doomsday Plan [NDT : le plan de l'Apocalypse]," qui «autorise le Président à gérer une guerre nucléaire.» Le tout a été par la suite acquis par Raytheon Corporation, une compagnie qui compte parmi les plus importants fournisseurs de renseignement dans le monde. La compagnie British Aerospace Systems (BAES) a été impliquée dans le développement plus sophistiqué du réseau d'antennes HAARP, dans le cadre d'un contrat signé en 2004 avec l'Office de la Recherche Navale [Office of Naval Research].

L'installation de 132 émetteurs de fréquence élevée a été confiée par BAES à sa filiale étasunienne, BAE Systems Inc. Selon un reportage publié en juillet par Defense News, le projet a été entrepris par la division de Guerre Électronique de BAES. En septembre, elle a reçu de l'Agence pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA) la principale récompense pour la réalisation technique de la conception, la construction et l'activation du réseau d'antennes HAARP. Le système HAARP est pleinement opérationnel et à bien des égards, il éclipse les systèmes d'armes stratégiques conventionnels existants. Bien qu'il n'existe pas de preuve formelle de son utilisation à des fins militaires, les documents de l'US Air Force laissent entendre que HAARP fait partie intégrante de la militarisation de l'espace. Par ailleurs, il est vraisemblable que les antennes ont déjà été soumises à des tests d'essai.

En vertu de la CCNUCC, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a pour mandat «d'évaluer les informations scientifiques, techniques et socioéconomiques utiles pour la compréhension des changements climatiques.» Ce mandat comprend une guerre écologique. "La géo ingénierie" est reconnue, mais les applications militaires implicites ne sont ni l'objet d'analyse politique ni l'objet de recherche scientifique dans les milliers de pages des rapports du GIEC et des documents connexes, qui pourtant sont appuyés sur l'expertise et les contributions de quelque 2500 scientifiques, décideurs et écologistes. "La guerre climatique" est susceptible de menacer l'avenir de l'humanité, mais elle a été exclue des rapports du GIEC, qui a reçu le Prix Nobel de la paix en 2007.

dimanche 10 février 2013

Le bouclier US vulnérable aux missiles iraniens (presse)

Le bouclier US vulnérable aux missiles iraniens (presse)
16:51 10/02/2013
MOSCOU, 10 février - RIA Novosti
Une étude confidentielle effectuée par le Pentagone a mis en doute l'efficacité du projet de système antimissile en Europe face aux missiles iraniens, rapporte l'agence Associated Press se référant aux sources du Congrès.
"La Roumanie est un mauvais endroit pour les missiles intercepteurs. En outre, l'installation d'éléments du bouclier en Pologne ne fonctionnerait que si les Etats-Unis développaient la capacité d'intercepter les missiles iraniens en phase de propulsion", indique le Government Accountability Office (GAO) dans un rapport.
L'administration américaine ne pense pas que ce soit possible, indique l'agence.
D'après l'AP, plusieurs responsables militaires américains considèrent que le territoire des Etats-Unis est déjà protégé par d'autres systèmes de missiles. Quant au bouclier européen, il est en mesure de protéger les alliés de Washington en Europe ainsi que les troupes américaines y déployées.
D'autres responsables considèrent que les problèmes présentés dans le rapport peuvent être réglés, mais reconnaissent que la tâche sera difficile.
L'étude en question a été effectuée à la demande du président du sous-comité des forces stratégiques américaines, le républicain Michael Turner.
"Le présent rapport confirme ce que j'avais déjà dit: la proposition du président a été hâtive", a déclaré M.Turner.
Alléguant une menace balistique iranienne et nord-coréenne, l'administration républicaine Bush projetait de déployer des missiles intercepteurs en Pologne et d'un radar en République tchèque. Le président Barack Obama a décidé le 17 septembre 2007 de reporter la mise en œuvre de ces projets à 2015, sans les abandonner définitivement.
Une nouvelle fois, on s'aperçoit que cette installation mortifère atlantiste n'a strictement aucun effet contre ce quoi elle est sensée lutter, la RUSSIE est seule visée par ces missiles américains, il faut démanteler l'ensemble de ces systèmes hautement dangereux pour les populations civiles européennes !

samedi 9 février 2013

Une statue parisienne taguée pour demander la libération des Pussy Riot

 


 


FAITS DIVERS – Le monument a été recouvert de peinture...
«Free Pussy Riot». Les deux statues situées place du Canada, dans le 8e arrondissement de Paris, et qui représentent un cavalier et son cheval, ont été découvertes ce jeudi matin recouvertes de peintures, grimées et taguées d'un message exigeant la libération du groupe punk russe.
Une statue inaugurée par Poutine en 2012
En février 2012, trois membres du groupe, Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Alekhina, étaient montées sur l'autel de la cathédrale orthodoxe du Christ-Sauveur à Moscou pour une «prière punk» invitant la Vierge Marie à «chasser» du pouvoir le président Vladimir Poutine. Les trois membres du groupe ont été condamnées en août dernier par un tribunal de Moscou à deux ans de camp pour «hooliganisme motivé par la haine religieuse». Après le procès en appel en octobre, Samoutsevitch a vu sa peine commuée en sursis et a été libérée.
Le monument visé par les tags, inauguré en juin 2011 par Vladimir Poutine, alors Premier ministre, célèbre la mémoire du corps expéditionnaire russe venu en France soutenir les Alliés lors de la première guerre mondiale. Un vœu demandant à ce que les trois membres des Pussy Riot soient nommées «Citoyennes d'honneur de la Ville de Paris» doit être déposé lundi au conseil de Paris par les élus EELV.

Voilà comment à Paris on se permet de traiter nos alliés. Le côté sacré du lieu a été ainsi piétiné comme une vulgaire plate-bande , le sacrifice de ces soldats n'est, manifestement pas considéré par la Mairie de PARIS ni par le gouvernement Français à la même hauteur que si ce monument avait été, par exemple à la mémoire de la Shoah ou bien de quelconque manifestants FLN, imaginez un peu le maëlstrom médiatique qui s'en serait suivi ! On a une reconnaissance à géométrie variable désormais dans notre pays.
On préfére aduler et promouvoir ce groupuscule extrémiste venu de l'étranger, plutôt que de se souvenir simplement, dignement. Qui réclamera la mise en prison de ces fauteurs de trouble ou tout simplement le renvoi dans leur pays d'origine (l'Ukraine) ?

mercredi 6 février 2013


Bouclier US en Europe: Moscou ne tardera pas à réagir (Narychkine)

Dossier: Bouclier antimissile américain en Europe

Bouclier US en Europe: Moscou ne tardera pas à réagir (Narychkine)
15:37 06/02/2013
PARIS, 6 février - RIA Novosti


La Russie ne tardera pas à réagir à la mise en place d'un système de défense antimissile américain en Europe, a déclaré mercredi le président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Sergueï Narychkine lors d'une rencontre avec des parlementaires français.
"Si nos partenaires américains prennent la décision de déployer ce système et que ce dernier est en effet déployé, nous ne resterons pas les bras croisés. Mais ce n'est pas notre choix", a indiqué M. Narychkine.
"La Russie a établi une coopération constructive avec tous ses principaux partenaires internationaux", a-t-il affirmé, soulignant pourtant que "les relations avec l'Otan étaient entachées de problèmes graves".
"Les principales divergences concernent la création d'un système régional de défense antimissile sur le continent européen", a précisé le parlementaire russe.
"Nous avons besoin de garanties attestant que ce système ne sera pas dirigé contre la Russie", a-t-il fait savoir, ajoutant que ces garanties devaient "s'appuyer sur des paramètres techniques objectifs".
"Or, quand on nous déclare que ce système n'est pas dirigé contre la Russie, tout en refusant d'élaborer et de signer un accord juridiquement contraignant, nous ne manquons pas de ressentir des doutes", a indiqué M. Narychkine.
"Dans un système global constitué de deux éléments - les forces nucléaires de dissuasion et le système de défense antimissile -, la sécurité doit être égale et indivisible pour tous", a conclu le président de la Douma.

mardi 5 février 2013


Les couples homosexuels mariés en vertu de la nouvelle loi française ne seront pas autorisés à adopter des enfants russes, a déclaré le délégué du président russe pour les droits de l'enfant, Pavel Astakhov, dans une interview au quotidien Rossiyskaya Gazeta.
"Cette position est déjà reflétée dans nos lois fondamentales, la Constitution et le Code de la famille. Il y est clairement précisé qu'un mariage est une union entre un homme et une femme, point à la ligne", a indiqué l'ombudsman avant d'ajouter qu'en France, de nombreux opposants au mariage gay prônaient l'adoption d'une loi contre la propagande de l'homosexualité analogue à celle actuellement examinée par le parlement russe.
"J'ai entendu dire que le ministère français de l'Education s'apprêtait à introduire des normes supposant la propagande de l'homosexualité dans les manuels scolaires, où on explique qu'une famille ce n'est pas uniquement un papa et une maman, mais aussi deux papas ou deux mamans", a poursuivi M.Astakhov.
"Prenez la Convention de l'Onu relative aux droits de l'enfant.  Si les adultes ne sont pas obligés d'avoir un enfant, tout enfant a droit à un père et une mère", a conclu le délégué.
L'Assemblée nationale française a adopté samedi l'article 1er du projet sur le mariage homosexuel qui ouvre le mariage aux personnes de même sexe.
La France est le quatrième pays au monde pour le nombre d'adoption d'enfants russes.
Source RIA NOVOSTI