lundi 6 juillet 2015

Un peuple souverain s'exprime, les occidentaux s'émeuvent.


Je ne céderai pas comme certains de nos amis, à réduire Alexis Tsipras seulement au vocable de "gauchiste immigrationniste", il l'est sans aucun doute, mais il sert avant toute chose notre cause commune, il vient de mettre un coin majeur dans le tronc de l'arbre que nous souhaitons abattre, nous ne pouvons nous joindre aux pleurnicheries de ceux qui sont à l'origine de nos maux, de ceux qui crachent aujourd'hui leur bile sur ce peuple souverain qui a osé s'exprimer, de ceux qui demain viendront nous dire qu'ils ne savaient pas et que ce n'est pas de leur faute.
Il est parfaitement éloquent de se remettre en tête cette campagne qui a fusé de toutes parts dans toute l'Europe pour que le "oui" sorte vainqueur, un battage médiatique comme ils savent si bien nous en rebattre les oreilles, qui rend désormais leurs petites combines obsolètes, le peuple a parlé, il n'a pas cédé à la peur (c'est d'ailleurs drôle de voir tous ces donneurs de leçons développer cet instinct de panique quand au même moment c'est le principal reproche qu'ils font au FN et à ses thèses, faites ce que je dis mais surtout pas ce que je fais, comme une antienne), c'est la seule analyse qu'il faut tirer, le pouvoir du fric en a pris un sérieux coup dans l'aile.
Quid de l'Union Européenne ?
Elle va s'en trouver fortement affaiblie c'est certain, les Bourses vont dévisser là aussi, c'est une réalité froide, certains vont d'ailleurs en profiter pour se faire une petite fortune très rapidement et toujours de manière nauséabonde.
Si la dégringolade de l'UE s'amorce elle se fera sous l'impact de l'Allemagne qui, depuis bien longtemps a un Plan B dans ses cartons (La mise en place d'une Europe du Nord / Allemagne-Pays-Bas-Suède-Norvège-Danemark et Finlande et peut-être Pays Balte, celle des pays riches serait une excellente alternative et une réelle opportunité pour ces quelques pays - dont nous ne faisons pas partie bien évidemment, nos résultats sont là pour nous plomber dans une tel contexte - de se défausser de l'UE en faisant porter la responsabilité sur Tsipras).
Il nous restera ensuite à tirer les conséquences de cette gigantesque foire d'empoigne, nous nous retrouverons peut-être à la tête des pays pauvres d'Europe, au royaume des aveugles les borgnes seront rois
Dès que les scores du "Non" sont tombés hier soir, j'ai immédiatement pensé à Vladimir Poutine et à son peuple durement frappé par ces sanctions iniques qui ont lourdement affaibli son économie, il va sans aucun doute se positionner désormais en arbitre dans cette nouvelle partie qui s'annonce, Tsipras l'a longuement rencontré à Saint Pétersbourg et ils n'ont surement pas évoqué l'avenir des Femens. 
Va-t-il régler ses comptes avec l'UE ? 
Il a le pouvoir de la faire exploser très rapidement en proposant à l'Allemagne de promouvoir cette Europe du Nord (n'oublions pas que les principaux échanges économiques avec la Russie se font dans cette zone), il est plus séduisant de se rapprocher de pays riches pour faire commerce plutôt que de traîner toute une série de nations-laquais des Etats-Unis qui ne représentent que peu d'intérêt pour l'avenir, la Grèce n'est qu'un levier et n'a de valeur aux yeux du maître du Kremlin que par son accord dans le cadre de la finition du gazoduc Southstream.


Une nouvelle fois, on s'aperçoit bien qui peut générer de nouvelles perspectives pour demain, qui peut tout faire basculer, une nouvelle fois, il est clair que nous n'avons strictement rien à voir avec les Etats-Unis et leur chapelet d'alliés bellicistes qui n'ont fait que nous affaiblir.
Avec un tel pouvoir Hollandouillesque, nous n'avons aucun espoir de survie, sinon que de se retrouver une nouvelle fois asservis et pauvres, en guise de conclusion il est toujours bon de rappeler quand même que ceux qui ont accéléré la chute de la Grèce sont les socialistes du PASOK, certains feignent encore de l'oublier, nous avons chez nous leurs fidèles représentants, ils portent tous les stigmates de leurs exemples grecs, notre avenir est donc tout tracé ......

André CHANCLU